Bonjour : 0262 55 67 53 contact@valoris-concept.com

Augmentez la puissance du netlinking grâce aux métamots

b3lineicon|b3icon-girl||Girl

Laetitia

et|icon_calendar|

25/01/2019

et|icon_grid-3×3|

Souvent opposés l’un à l’autre, les métamots et le netlinking sont en réalité compatibles. Mieux encore, la sémantique permet de renforcer le poids du netlinking. Voici comment.

Le rôle des métamots pour renforcer le poids du netlinking

On appelle métamot un regroupement de mots en réponse à une requête précise. Créée par Christian Méline, cette notion prend en considération la sémantique et le contenu. Allant bien au-delà du simple champ lexical, le métamot enrichit le cocon sémantique.
Dans le domaine du netlinking, le métamot revêt une place prépondérante. En effet, en adoptant une méthode bien particulière, il est tout à fait possible de renforcer le poids de son netlinking grâce aux métamots. Cet usage offre un retour sur investissement tout à fait intéressant. Focus sur cette technique.

La sémantique, un indispensable pour le netlinking

Dans tout jeu de netlinking, un lien fort est un lien reliant des pages en affinité de thèmes. Les sujets doivent donc en principe être en symbiose. En outre, tout lien est traité d’une manière bien précise : le premier tiers se fait de manière structurelle et les deux autres tiers de façon sémantique. La place de la sémantique est donc particulièrement puissante pour le netlinking. Le cocon sémantique organise les contenus des pages grâce à un maillage interne efficace en fonction des recherches réalisées. Lier la sémantique et le netlinking est donc judicieux et permet d’obtenir de meilleurs résultats.

Or, pour qu’un lien soit efficace, le moteur Google doit pouvoir réaliser une prédiction. Autrement dit, il doit pouvoir prédire de quoi va parler la page vers laquelle pointe le lien. Pour permettre à Google de réaliser sa prédiction de manière efficace et optimiser le travail réalisé, il est possible de mettre en pratique une méthode particulière, basée sur les métamots.

Explication de la méthode pas à pas

Imaginons que vous souhaitiez vous positionner sur un mot-clé. Pour ce faire, vous rédigerez des contenus pertinents et ferez des liens partant des articles vers votre page principale.
Dans un premier temps, calculez votre métamot. Chaque métamot comporte 15 lexies, qui sont autant de termes directement en rapport avec la requête. Le contenu doit contenir ces 15 lexies bien que certaines soient plus déterminantes que d’autres et qu’elles jouent alors sur la pertinence à obtenir. Mieux vaut partir sur des expressions de 2-3 mots afin de trouver des sujets suffisamment ciblés.

La seconde étape consiste à trouver des idées de sujets pour chaque expression retenue. L’outil Eurêka sur Cocon.se est fortement conseillé. Ensuite, vous devrez calculer les métamots de tous ces sujets, ce qui pourra vous prendre plusieurs heures en pratique.

La troisième étape consiste à sélectionner les sujets qui glissent naturellement vers l’expression-clé et qui seront donc performants. Un simple clic sur « All In » dans Eurêka suffit pour réaliser cette opération. Vous serez alors déchargés d’un nombre souvent conséquent de sujets que vous auriez rédigés pour rien, ou alors pour un résultat moindre.

Enfin, contextualisez les liens dans vos articles en veillant à choisir 5 lexies efficaces et pointant vers votre expression cible. Vous pouvez cliquer sur le bouton « PDF 1000 » afin de disposer de tous les conseils d’optimisation en un seul et même endroit, pour plus de praticité. Quoi qu’il en soit, pensez bien à toujours sauvegarder votre travail au fur et à mesure.

blog

Plus d’articles

Recevez les meilleures actualités du digital !

Nous prenons soin de vos mails  ❤️. Nous détestons les spams autant que vous !

Agence de communication & Marketing digital

ADRESSE

CONTACT

0262 55 67 53
0692 58 14 41
0692 52 58 56

Made in La Réunion with love

Share This