Bonjour : 0262 55 67 53 contact@valoris-concept.com

SEO et extensions génériques : tout savoir

b3lineicon|b3icon-girl||Girl

Laetitia

et|icon_calendar|

12/12/2018

et|icon_grid-3×3|

Quelle est l’incidence réelle du choix de l’extension générique sur le référencement naturel ? Google favoriserait-il une extension plutôt qu’une autre en termes de SEO ? Tour d’horizon.

Influence des extensions génériques sur le SEO

Nombreuses sont les croyances et rumeurs laissant penser que les extensions, principalement celles nouvellement créées, constitueraient un coup de pouce pour le positionnement d’un site web. Qu’en est-il réellement ? Une extension générique, qu’elle soit « historique » ou bien nouvelle, a-t-elle une répercussion sur le SEO ? On vous dit tout dans cet article.

L’émergence de nouvelles extensions génériques

Une extension est avant toute chose un suffixe à la fin de l’adresse d’un site web. A différencier des extensions géographiques, les extensions génériques se divisent en plusieurs sous-catégories.

Les plus connues d’entre elles, autrement considérées comme « historiques » sont « .com », « .net » et « .org ». On peut y ajouter des extensions plutôt disponibles pour des organismes américains à l’instar de « .gov », « .du » ou « .bis ».

On y ajoute les nouvelles extensions en principe à caractère géographique mais considérées par Google comme étant génériques. Il s’agira entre autres de « .alsace », « .bzh » ou « .eu ». Certaines marques gèrent aussi leurs propres extensions, comme « .sncf ».

Face à l’émergence de milliers de nouvelles extensions génériques, comme « .football », « .barcelona », « .alsace », la question se pose de savoir quel est leur poids véritable en termes de référencement naturel ?

Les extensions génériques n’ont aucune incidence en SEO

En réalité, force est de constater que ces différentes extensions ont le même poids pour Google et sont traitées de la même manière. En matière de SEO, leur incidence est donc quasiment nulle. Google considère toutes ces extensions comme étant des « .com ». Ainsi, un site web sur l’alsace ne sera pas mieux positionné s’il utilise une extension générique en « .alsace ».
De la même manière, de nombreux tests réalisés montrent par exemple que le fait d’avoir un site en « .football » n’a aucune incidence selon la requête de l’internaute ou sa position géographique.

D’ailleurs, dès 2012, Matt Cutts, blogueur SEO mondialement connu sur les techniques Google, avait rappelé qu’une extension, même nouvelle, ne donne aucun boost à un site en matière de positionnement sur les moteurs de recherche.Cette information a été relayée par John Mueller, webmaster au service de Google. Ce dernier a tenu à faire taire les rumeurs et à préciser que les nouvelles extensions (notamment « .paris », « .search » et « .web ») n’offrent aucun avantage en termes de référencement naturel. Cette mise au point a pour objectif de faire taire les rumeurs affirmant que le géant américain favoriserait certaines extensions plutôt que d’autres, plus anciennes. Ce qui contribue au positionnement d’un site est avant tout sa qualité, notamment en matière de contenus, et non pas son extension.

L’intérêt des nouvelles extensions

Ceci étant dit, Google ne dégrade pas les nouvelles extensions. Il n’y a donc aucun effet négatif.
Quel est l’intérêt de ces nouvelles extensions ? Il s’agit en réalité davantage de nouvelles opportunités pour obtenir des noms de domaine indisponibles. Il existe donc une manne de nouvelles possibilités pour obtenir des noms de domaines contenant des mots clés intéressants. Google se réserve le droit de changer la donne si dans l’avenir certaines extensions amènent une vraie pertinence. Dans ce cas, il se pourrait que Google le prenne en compte dans l’algorithme mais cela n’est pas pour l’instant à l’ordre du jour.

blog

Plus d’articles

Recevez les meilleures actualités du digital !

Nous prenons soin de vos mails  ❤️. Nous détestons les spams autant que vous !

Agence de communication & Marketing digital

ADRESSE

CONTACT

0262 55 67 53
0692 58 14 41
0692 52 58 56

Made in La Réunion with love

Share This